Danse théâtrale d'Egypte Quand la force et la beauté des traditions rencontrent l'expression et la créativité contemporaines

Représentation récente

L'âme en 3D...

18 & 19 novembre 2016
  

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

Parcours artistique

Danseuse et chorégraphe, Béatrice Grognard occupe une place particulière et originale dans le paysage cosmopolite et international des danses d’Egypte. 
Unir et conjuguer, avec bonheur, ses racines européennes et sa connaissance profonde de l’Egypte : telle est sa démarche.

Formations

Après plusieurs formations en danse classique, africaine, égyptienne et modern jazz et une licence et agrégation en archéologie et histoire de l'art à l'Université Libre de Bruxelles, elle oeuvre, dès 1995, de façon autodidacte, pour développer, sur fond de modernité, une réflexion inédite sur des danses le plus souvent appréhendées sous un angle "orientaliste" qui n’a pas pour objectif de magnifier les traditions ancestrales.

Compagnie Tarab

Elle crée la compagnie Tarab, composée de 10 danseuses, et le « style Tarab » (« Tarab » signifiant « enchantement », « extase émotionnelle ») nés d’une rencontre éclairée entre la maîtrise des traditions égyptiennes, le recul nécessaire et rafraîchissant pour réinventer une esthétique et la volonté de l'artiste de doter un art ancestral de la modernité indispensable à sa survivance.

Regard d’Egypte

L'Egypte, par la voix et le regard de ses musiciens, de ses artistes, de son public, ne s'interroge pas sur les origines géographiques de Béatrice. Seule importe sa danse résolument différente et novatrice, ressentie comme une réelle évolution vers un nouvel épanouissement de la culture égyptienne parfois méconnue et bradée.

Son premier métier d'archéologue et d'historienne de l'art, son engouement pour les cultures anciennes, berceaux de nos civilisations, et son désir indéfectible de porter les danses d'Egypte dans une sphère nouvelle, audacieuse et actuelle, motivent et rythment son cheminement de recherche et de création.

Bref historique des productions Tarab

  • « Tarab » (« L’enchantement ») (1998)
  • « Nesmet Hob » (« Une brise d’amour ») (2001)
  • « Mousaferoun » avec « Les musiciens du Nil » (« Voyageurs ») (2002, 2006 et 2007)
  • « Zaman el fan el gamil » (« L’Age d’or de l’Art ») (2005 et 2006)
  • « Al Wegdann » avec Sheikh Ahmed Al Tuni (« De tout mon être ») (2008)
  • « Songe d’une nuit d’Egypte » (2010)

Celles-ci ont été présentées dans divers festivals et théâtres :

  • La Reine Blanche, Paris (2012)
  • Northern Ballet, Leeds (2011)
  • QEH, Bristol (2011)
  • Festival de Fiesole, Amphithéâtre romain, Florence (2011)
  • Centre culturel de Tours (2010)
  • Wolubilis, Bruxelles (2010)
  • Théâtre Molière, Muziekpublique, Bruxelles (2008)
  • Studios en scène, festival de danse contemporaine Bud Blumenthal, Bruxelles (2008)
  • Casino Théâtre, Genève (2007)
  • Théâtre Don Bosco, Bruxelles (2005 et 2006)
  • Festival «Le Printemps de la Méditerranée », Théâtre 140, Bruxelles (2006)
  • Théâtre Communal Barberino del Mugello, Florence (2002)
  • Les « Fêtes Romanes », Bruxelles (2001)
  • Théâtre du Club Suisse, Le Caire (2001)
  • Premier Festival des Arts Innovatifs « Al Nitaq », Le Caire (2001)
  • Cinéma Nova, Bruxelles (2000)
  • Festival « C'est du jamais vu », Espace Catastrophe, Bruxelles (1999)
  • Festival « D’ici et d’ailleurs » Centre culturel Jacques Franck, Bruxelles (1998)
  • CVA d'Anderlecht, Bruxelles (1998)
  • Théâtre des Tréteaux, Bruxelles (1997)
  • Centre culturel de Watermael-Boisfort, Bruxelles (1997)
  • Centre culturel d'Auderghem, Bruxelles (1997)
  • Théâtre Léopold Senghor, Bruxelles (1996)