Danse théâtrale d'Egypte Quand la force et la beauté des traditions rencontrent l'expression et la créativité contemporaines

Univers & Style Tarab

La démarche de Béatrice Grognard est comparable à celle, autrefois, entreprise autour du flamenco : faire revivre un univers de danse oublié et dénaturé, préserver, sans la trahir, la quintessence des danses ancestrales tout en leur apportant une "contemporanéité" raffinée et riche.
Et faire de « la danse théâtrale d’Egypte » un véritable art de la scène.

Béatrice Grognard - Univers & Style Béatrice Grognard - Univers & Style

L’archéologie de la danse

Par son travail énergique et innovant, Béatrice fait émerger du passé les danses et musiques d'Egypte. Elle les « fait parler », les interprète, en redéfinit les contours pour qu'elles s'épanouissent et évoluent vers une modernité qui ne trahit pas leur essence. Par la théâtralité de la scène, elle leur offre un souffle nouveau et leur assure un essor et un avenir. Béatrice ne se contente pas de "danser" l'Egypte, elle la fait vivre et la raconte.

Béatrice Grognard - Univers & Style Béatrice Grognard - Univers & Style Béatrice Grognard - Univers & Style

L’Egypte

Au cours de ses multiples séjours en Egypte, Béatrice rencontre les artistes égyptiens détenteurs des traditions, parcourt villes et campagnes à la recherche des mouvements et des musiques anciennes, de ces témoins rares et précieux d’une tradition orale parfois si fragile.

Béatrice Grognard - Univers & Style

Béatrice Grognard - Univers & Style

Béatrice Grognard - Univers & Style

La collaboration avec d’exceptionnels musiciens d’Egypte

Par ses incessantes recherches et sa collaboration avec d'exceptionnels ensembles musicaux égyptiens comme "les musiciens du Nil", la troupe soufi Al Tuni, des musiciens classiques de l'Opéra du Caire, Béatrice élabore un langage puissant, soutenu par une gestuelle riche et complexe, et où les virtuosités techniques s'allient au mouvement épuré pour traduire subtilement la musique.

Béatrice Grognard - Univers & Style

Béatrice Grognard - Univers & Style

 

En savoir plus...

Pour nourrir l’univers Tarab, Béatrice développe :

- La capacité théâtrale de ces danses, leur diversité émotionnelle, leur aptitude à raconter l’histoire des gens, de l’Egypte, cette dignité, ce rapport exceptionnel au Temps et cet enracinement dans un tissu social particulièrement dense.

- La capacité d’improvisation constante propre à la musique et à la danse d’Egypte. Rien n’est figé : danseuses et musiciens, dans un esprit de connivence de tous les instants, sont, en permanence, en quête de sonorités, de mouvements et d’émotions différentes.

- La recherche chorégraphique, technique, esthétique pour magnifier l’instinct originel de la danse, certes essentiel, crucial mais, un jour, limité, trop étroit. L’exploration du mouvement prend ici toute son ampleur : après avoir identifié les quelques mouvements de base traditionnels, il s’agit de les clarifier et de les diversifier.

- Les costumes - dont les lignes et les coupes sont issues de la tradition – où prévaut l’expérimentation dans les matières, les couleurs, et une certaine épuration pour permettre à la « danse-technique » de se développer.

Le concept Tarab, outre ses apports artistiques, offre d’autres pistes de réflexion :

I Une discipline artistique inédite

L'aide à la création prend ici tout son sens, lorsqu'on songe à l'originalité de présenter une discipline artistique si lointaine par ses origines, si proche par sa richesse actuelle, universelle et intemporelle par les sentiments évoqués par chanteurs, musiciens et danseuses.

Cependant, la danse théâtrale d'Egypte n'a rien d'expérimental. Elle jouit déjà d'une renommée internationale. Spectacles inédits et enseignement structuré de haut niveau - celui de l'école Tarab installée à Bruxelles et réunissant des élèves de toutes nationalités - sont les deux axes indissociables de cette discipline. Désireuses de soutenir des entreprises originales, les institutions culturelles ne peuvent manquer ce rendez-vous Orient-Occident.

II Rendez-vous Orient-Occident

A l'heure du multiculturel et du pluridisciplinaire, la danse théâtrale d'Egypte correspond tout à fait à ce brassage de rythmes, mélodies et mouvements issus d'une culture à découvrir ou à redécouvrir.

L'Egypte est un pays qui, bien au-delà du mythe, force le respect. Occupée depuis l'Antiquité par de nombreux envahisseurs, elle a su, dans un contexte d'oppression, intégrer les apports extérieurs sans renier ses traditions. A travers tout le monde arabe, l'Egypte demeure une référence artistique et Béatrice lui rend un ardent hommage.

III Féminité

La danse théâtrale d'Egypte fait également la part belle à la féminité. Elle révèle la vraie beauté des femmes, bien au-delà des images stéréotypées de leur corps.

A ce titre, lui « faire brûler les planches » constitue, en quelque sorte, un contre-pied à l'androgynie qui caractérise quelques créations actuelles. Elle fait retrouver aux femmes qui la pratiquent – à titre professionnel ou amateur -, l'écho de leur sensibilité. Abandon de soi et retenue, sensualité et spiritualité, exubérance et pudeur, la danse théâtrale d'Egypte prône une féminité flamboyante et une quête absolue du beau.

IV Un "sport" artistique

Une activité physique qui convient à tout âge. Cet art, sous forme dansée, lie l'exercice physique à l'esthétique.

Il est comparable à un sport artistique pour les jeunes, à une culture physique d'entretien pour les moins jeunes. Ce peut être une démarche préventive au service de la santé, une revalidation fonctionnelle.

Des gestes que l'on peut qualifier de "gestes sources", c'est-à-dire naturels. Des gestes que nos articulations aiment faire, qui sculptent et animent le corps. Ce sont essentiellement des mouvements en spirales tels qu'ils sont généralement connus et pratiqués dans certains arts martiaux, mais associés à des musiques.

V Universalité

Danse rurale ou urbaine, populaire ou de cour, la danse théâtrale d'Egypte enjambe les barrières sociales. Danse universelle parce que terriblement humaine, elle ne s'embarrasse d'aucun élitisme et, mise en scène, se veut accessible aux non-initiés et au grand public.

VI La communauté culturelle méditerranéenne

Les relations euro méditerranéennes ne cessent de s'intensifier. Il appartient à l'art également de franchir ce pas de géant et de jeter des ponts de part et d'autre de ce que certains esprits éclairés appellent désormais la communauté culturelle méditerranéenne...